5 romans historiques pour développer votre connaissance générale

Les romans historiques peuvent nous transporter dans d’autres époques et d’autres univers. Un bon roman a le pouvoir de nous faire voyager en dehors de notre réalité, au contact de cultures lointaines, de paysages somptueux, de personnages mémorables et de plats exotiques.

Ces romans sont un genre littéraire qui recrée l’atmosphère d’une époque, en mélangeant des personnages ou des événements historiques et fictifs. Les romans historiques voient le jour en Europe au XIXe siècle, dans le courant romantique et se répandent rapidement dans le monde entier.

Nous avons fait pour vous une revue de cinq romans historiques qui ont laissé leur empreinte. Les décors vont de la préhistoire, de la Rome antique au Moyen Âge, en passant par le Japon féodal.

Ayla – L’enfant de la Terre (Jean Marie Auel)

C’est l’histoire d’Ayla, fille de Cro-Magnon qui, à cause d’un tremblement de terre, est devenue orpheline et isolée de son clan. Elle sera obligée de se battre pour survivre et sera finalement acceptée par un groupe de Néandertaliens. Avant cela, elle devra d’abord montrer son courage et affronter de nombreux dangers et pièges.

C’est le premier roman de la saga « Les enfants de la terre », publié en 1980 et qui nous emmène dans la préhistoire. Précisément dans la dernière phase de l’ère glaciaire, lorsque l’Homo Sapiens et l’homme de Néandertal vivent en conflit, se disputant les ressources et les territoires.

Jean Marie Auel n’a pas seulement recherché les hypothèses les plus importantes sur la vie des premiers êtres humains, il s’est également basé sur les théories les plus accréditées sur les stratégies de survie de nos ancêtres. Le roman est riche en descriptions : techniques de chasse et de cueillette, coutumes, méthodes de construction, etc.

Moi, Claude (Robert Graves)

Ce roman de Robert Graves est un classique. Il est écrit sous la forme d’une autobiographie, celle de Tibère Claudius, quatrième empereur de Rome de la dynastie Julio-Claudienne.

Dans ses 343 pages, le récit nous transporte à l’époque de l’Empire romain, de l’assassinat de Jules César (44 av. J.-C.) à Caligula (41 av. J.-C.). C’est une représentation de la grandeur, de la cruauté et de la perversion des gouverneurs de la Rome impériale.

Écrit en 1934 par l’auteur Robert Graves, Moi, Claude est considéré comme l’un des plus beaux romans historiques du dernier siècle.

C’est une œuvre dans laquelle plusieurs genres littéraires apparaissent, alternant trahison, désaffection, folie, humour et batailles. Il offre un aperçu complet de la vie et des personnages clés de la Rome classique agitée.

Les piliers de la terre (Ken Follet)

Les personnages de ce roman évoluent dans le contexte de la construction d’une majestueuse cathédrale gothique. Ce livre raconte la vie, les épreuves, les difficultés et la mort à travers plusieurs générations, des bâtisseurs et des rois.

Écrit par l’auteur à succès Ken Follet, Les piliers de la terre a connu un énorme succès international. Premier livre d’une trilogie, il nous transporte dans l’Angleterre médiévale, dans un monde fascinant de luttes dynastiques et de nobles drames. Un entrelacement d’histoires que peu de romans historiques ont réussi à égaler. Ce récit de Ken compte 806 pages.

Le Parfum (Patrick Süskind)

Le jeune Jean-Baptiste Grenouille, doté d’un odorat prodigieux, est obsédé par la recherche du parfum parfait. Abandonné à la poubelle dès sa naissance, il gravit les échelons de l’échelle sociale avec une grande détermination, devenant un célèbre parfumeur.

Ses créations ont de fantastiques capacités d’évocation, capables de susciter des humeurs telles que la sympathie, l’amour ou la compassion. Son obsession, qui est de créer le parfum parfait, l’amène à tuer de jeunes vierges pour extraire leur fluide corporel.

Cette histoire, écrite par l’auteur Patrick Süskind en 1985, se déroule dans la France du XVIIIe siècle. Il offre une description assez précise de l’époque ; les parfums sublimes des maîtres parfumeurs et l’odeur nauséabonde des égouts à ciel ouvert coexistaient dans les rues françaises. C’est un voyage olfactif, entre les parfums délicats, privilège de la haute société, et les odeurs et miasmes qui faisaient partie du quotidien de l’homme de la rue.

Ce livre compte 263 pages, à délecter si vous aimez la fiction.

Shogun (James Clavell)

Ce roman relate la rencontre fascinante entre le monde occidental et le monde oriental. Il suit l’histoire du navigateur anglais John Blackthorne, emprisonné dans un petit village de pêcheurs au début du 17e siècle. Grâce à son courage, sa capacité d’adaptation et son intelligence, il est devenu samouraï au service du Shogun.

Grâce à ce personnage, deux mondes aussi dissemblables que la culture occidentale et orientale sont réconciliés. Cela ne sera possible qu’en acceptant leurs différences et en apprenant à respecter la philosophie et la spiritualité du Japon féodal.

Shogun, écrit par l’auteur James Clavell en 1975, est un roman plein d’aventures et de réflexions philosophiques. Nous le recommandons tout particulièrement à ceux qui sont amoureux du Japon et qui veulent en savoir plus sur la vie des samouraïs.