Amphitryon 38, Jean Giraudoux

Le désir de Jupiter est tout entier orienté vers Alcmène ; le dieu des dieux attend, comme à l’accoutumée, que la belle mortelle lui ouvre sa couche. Voilà pour la trame classique. Mais voilà, Alcmène n’a pas la vanité, l’ambition des autres humains. Elle n’est pas intéressée par l’immortalité. Tout ce qu’elle a se résume à Amphitryon, son mari adoré, et cet homme correspond aussi à tout ce que veut la jeune femme. Trame classique donc, mais dialogues rythmés par cet entrelacement : nous passons du discours divin et omniscient des dieux à la petitesse des hommes. Pourtant, Amphitryon et sa femme sont bien les héros de cette pièce.

Bien que Jupiter parvienne à tromper Alcmène, sa fidélité et son entêtement en font une figure tragique, à l’instar de l’Antigone d’Anouilh. Mais la pièce est avant-tout une comédie (c’est d’ailleurs son sous-titre, « Comédie« ). Le titre est assez explicite : Giraudoux annonce qu’il a écrit la 38ème version  du mythe de Plaute(apparemment, il y en a eu bien plus que 38 avant Giraudoux). Le chiffre paraît farfelu, mais c’est bien ce côté amusant qui ressort de la pièce. Les dieux sont souvent au niveau des hommes, les hommes semblent être des créatures qui échappent à leur créateur. Amour, désir, fidélité ; les valeurs s’entrecroisent dans un tourbillon de fantaisie et d’humour. Durant ces 3 actes, Giraudoux ne se lasse pas de nous enchanter à travers les facéties et le langage de Mercure. Le dramaturge ponctue sa pièce de rebondissements variés et nombreux, chargés d’ironie et d’intelligence. Ce n’est que le deuxième grand succès théâtral de Giraudoux ; nous sommes en 1929. Jacques Robichez ne s’y trompe pas quand il écrit : « Le XVIIIème siècle a eu Marivaux, le XIXè Musset, nous avons Giraudoux ».

Quelques citations :

« LE GUERRIER : C’est l’égalité, c’est la liberté, la fraternité : c’est la guerre ! »

 

« ALCMENE : […] Pourquoi me regardes-tu soudain de cet air respectueux ?

JUPITER (sous les traits d’Amphitryon) : C’est que tu es le premier être vraiment humain que je rencontre… »

 

« JUPITER : Pour la première fois, Mercure, j’ai l’impression qu’un honnête dieu peut être un malhonnête homme… »

Bio rapide et liens :

Auteur français né en 1882 et mort en 1944, Giraudoux est un romancier mais surtout un dramaturge qui s’est beaucoup inspiré de l’Antiquité pour ses créations.
Giraudoux, avec son style particulièrement poétique, a renouvelé le théâtre du XXe siècle.